Accueil

Militer pour la nature en images !

A l’heure où les humains prennent de plus en plus conscience que leurs activités impactent l’environnement, où le réchauffement climatique et ses conséquences sont de plus en plus dans l’esprit de chacun, il est important que chacun agisse à sa manière en faveur de l’environnement et à tous les niveaux.

Les insectes, des animaux  particulièrement mal-aimés

La plupart des gens trouvent ces animaux répugnants et ils souffrent de cette mauvaise réputation. Il y a quelques dizaines d’années, les insectes étaient encore dans l’inconscient collectif les bestioles s’attaquant aux cultures. Pour la plupart des gens, ce ne sont que des vecteurs de maladies ou des indicateurs d’insalubrité et de mauvaise hygiène. Certaines de ces bestioles bien qu’inoffensives sont les victimes de la peur maladive enseignée par les générations antérieures. 

Pourtant les arthropodes sont présents dans tous les écosystèmes et agissent à tous les niveaux de la chaîne trophique. Ils tiennent donc une place importante dans la nature. Aujourd’hui les scientifiques annoncent qu’un tiers des espèces d’insectes est menacé de disparition. Cette disparition aura de graves conséquences pour l’Homme, ne serait-ce que pour la pollinisation des plantes qui nous nourrissent. Il est donc grand temps d’agir pour ces animaux. 

La macrophotographie comme moyen d’agir

Récemment de grands photographes de nature ont annoncé que réaliser uniquement de belles images d’animaux n’apportait rien à la cause environnementale. Ces jolies photos auraient même un effet inverse, il faudrait plutôt montrer en priorité des images chocs de l’impact de l’Homme sur la nature. Pour le monde des insectes, il faudrait d’abord réussir à changer la mauvaise réputation dont ils sont victimes avant de pouvoir sensibiliser à ce point le grand public. 
La photographie d’insectes permet de montrer aux gens des animaux qu’ils ne prennent pas le temps de regarder habituellement. Elle permet aussi de les informer sur le rôle environnemental de ces animaux. Elle permet également de changer le regard du grand public sur ce petit monde en les immortalisant sous un angle artistique. Le challenge est ardu avec des araignées «répugnantes », des guêpes « agressives », des blattes « sales », ou la fameuse mante religieuse « cannibale ». C’est ce défi que je cherche à gagner en essayant d’émerveiller avec des sujets que la plupart des gens trouvent tout simplement moches.

Les photos et publications sont protégées par son propriétaire.